Qu'est devenu l'homme?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est devenu l'homme?

Message  gregdenysse le Mar 16 Oct - 17:02

Après le troublant tableau de la déshumanisation le lecteur se trouve en prise au doute. il se retrouve étonné, perturbé et perdu dans ce monde qui lui est à la fois si proche et si lointain.
où trouver une lueur d'humanité?

Chapitre 5
"Amenez-le d'urgence, dit le commandant. Vous m'indiquerez l'endroit et j'envoie la chaloupe le chercher. vous n'avez même pas besoin de me dire merci."
Le commandant lui disait de l'amener, comme s'il ne s'était pas agi d'un condamné à mort, mais d'un colis inoffensif, d'un objet. Il le disait avec simplicité.

Il semble donc que ce commandant réagisse comme les autres hommes du pays. Il déshumanise l’homme pour ne finalement le considérer que comme un de ces colis ou une de ces marchandises qu’il fait voyager. Personne ne considère donc l’homme à sa juste valeur ? ne trouve-t-on aucune trace de sentiment dans l‘humanité ?
En fait si et c’est ce même commandant qui a repris la vision des Soviets et des occidentaux qui se fait le porte parole le plus convaincant de l’humanisme.
C’est un homme sans attache au sens où il n’est pas le représentant d’une idéologie ou d’une culture. C’est un homme de bon sens qui tire sa morale de ce qu’il connait, la mer et le métier de marin.

« Qu’on nous f… la paix avec la légalité, dit le commandant. Leur légalité, je pisse dessus. Vous ‘entendez ? Je suis marin. Un marin sait ce qui est légal et ce qui ne l’est pas. Que ceux de la terre ne viennent pas nous emm…, nous, les marins, avec l’illégalité. Lorsqu’un homme se noie, professeur, la seule loi valable est de lui jeter une ceinture de sauvetage. Voilà ce qui est légal. Et cela tous les marins le font, sur toutes les mers. Quand un homme est en danger de sombrer, vous ne nous occuper pas de théories. S’occuper de théories serait criminel. Vous lui jetez immédiatement une ceinture de sauvetage, sans aucune hésitation. L’hésitation est criminelle, c’est le premier commandement du marin. Les hommes de ce pays malheureux, occupés par les soviets, se noient sur la terre, ils suffoquent. Ils sombrent… Ils sont en danger de mort. L’état policier est plus effrayant que les vagues de la mer. Dans ces malheureux pays, les gens ont davantage besoin de ceintures de sauvetage que s’ils étaient sous l’eau, au milieu de l’océan. Il y a en Bulgarie, en Roumanie, plus de gens qui se noient sur la terre qu’au milieu de l’océan en pleine tempête. C’est sur terre que se trouvent les véritables naufragés. Dans ces malheureux pays , on devrait constituer des équipes de sauveteurs pour les naufragés de la terre, comme on constitue des équipes de sauvetage dans la marine. Dans les pays occupés par les Soviets, le danger de naufrage est plus grand que sur l’eau. (…) nous leur jetons purement et simplement une ceinture de sauvetage. C’est ça la loi des marins. Ceux de la terre devraient apprendre des marins ce qui est légal… La légalité c’est de sauver un homme qui se trouve en danger (…).
N’hésitez pas, dit le commandant. Où est votre homme en ce moment ? »
Martin se taisait. Son homme, on l’avait pendu au-dessus de la route.


Ca y est la dignité d’homme a été rendue au pendu !
avatar
gregdenysse
Admin

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 33
Job/hobbies : Lecture
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://virgilgheorghiu.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum